VENDUE PUIS MARIÉE DE FORCE, CETTE FILLETTE DE HUIT ANS MEURT APRÈS AVOIR ÉTÉ « VIOLÉE » PAR SON « MARI » DURANT « LA NUIT DE NOCES »

Dans plusieurs pays à travers le monde, des familles et des parents marient leurs filles très jeunes pour de nombreuses raisons. Si ce n’est à cause de la pauvreté (pour la plupart des mariages forcés), les filles sont mariées de bonne heure en raison de la tradition…

Le Yémen fait partie de ces pays où le mariage des enfants est très répandu. De nombreuses petites filles (parfois âgées de moins de dix ans) sont contraintes d’épouser des hommes adultes qui font souvent deux ou trois fois leur âge ! Mais le pire, c’est que les gens acceptent cette pratique qui fait partie des coutumes du pays…

Toutefois, la mort de Rawan, une jeune yéménite de huit ans, après sa « nuit de noces » a révolté de nombreuses personnes qui luttent contre le mariage des enfants dans le pays…

La fillette aurait été vendue par son beau-père (son père biologique est déjà décédé) pour une dot de 10 000 rials (environ 2 024 euros) à un Saoudien d’environ 40 ans. Son nouveau « mari » qui fait donc cinq fois son âge l’aurait ensuite forcée à avoir des relations sexuelles dans une chambre d’hôtel située dans la ville de Hardh durant la « nuit de noces » !

Malheureusement, la petite Rawan est décédée des suites de blessures internes au niveau de ses organes génitaux…

 Depuis ce drame, de nombreuses organisations qui militent pour les droits de l’homme dans le pays demandent à ce que le coupable soit arrêté et puni sévèrement. Tandis que le Centre yéménite pour les droits de l’Homme demande une loi qui définira l’âge minimum pour se marier : « Au vu de cette terrible histoire, nous exigeons une fois de plus de voir voter une loi qui impose un âge minimum de 18 ans pour pouvoir contracter un mariage », a déclaré un collaborateur du Centre !
Selon l’Unicef, l’enquête nationale de suivi de la protection sociale révèle que 13 % des filles de moins de 18 ans étaient déjà mariées dans ce pays et que plus de la moitié des femmes âgées de 20 à 49 ans avaient été mariées avant leur 18 ans. Une autre preuve que le mariage des enfants est assez courant au Yémen, Nudhshu Ali, une fillette de 10 ans, a déjà attiré l’attention des médias lorsqu’elle a réussi à obtenir le divorce en 2008 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *